Mise à jour le 26 mai 2020
60 Crédits ECTS
MASTER 2 HISTOIRE - REPRESENTATIONS ET USAGES CONTEMPORAINS DU PASSE (RUCP)

Résumé

Le parcours RUCP (représentations et usages contemporains du passé) forment les étudiant.es à l’analyse des questions mémorielles et des usages contemporains de l’histoire, à partir de sources de l’histoire contemporaine et du temps présent En savoir plus

Détails

Spécificités

Stage optionnel Durée : 4 mois minimum Date de début : à partir de janvier

Présentation

Le parcours RUCP (représentations et usages contemporains du passé) forment les étudiant.es à l’analyse des questions mémorielles et des usages contemporains de l’histoire, à partir de sources de l’histoire contemporaine et du temps présent (sources orales, sources audiovisuelles, archives publiques et privées, d’associations ou d’entreprises), avec une attention particulière portée aux images. À partir de sujets de recherche directement en prise avec les questionnements des sociétés contemporaines (problématiques environnementales, phénomènes migratoires, conflits politiques et mouvements sociaux, héritages des guerres et de la colonisation, processus de patrimonialisation), les étudiant.es se familiarisent avec les enjeux majeurs de la recherche en histoire contemporaine, attentifs aux interactions entre recherche scientifique et demande sociale.

L’encadrement pédagogique mobilise les enseignant.es-chercheur/euses spécialistes de ces questions et prend appui sur un réseau dense d’organisations et d’institutions engagées dans la valorisation du patrimoine au sein desquelles les étudiant.es peuvent effectuer des stages professionnalisants :
  • Institutions en lien avec l’audio-visuel : Institut National de l’Audiovisuel (INA), Cinémathèque des pays de Savoie et de l’Ain, Dargaud Éditeur, Festival Lyon BD, École Emile Kohl.
  • Institutions mémorielles, musées et fonds documentaires : RIZE, Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation ( CHRD) et autres lieux de mémoire de la résistance et de la déportation (Prison-mémorial de Montluc, Mémorial des enfants d’Izieu), Office National des Anciens Combattants (ONAC) et associations d’anciens combattants, Musée Gadagne, nombreux écomusées de la région Rhône-Alpes (en particulier musées centrés sur la mémoire industrielle et agricole), Institut de recherches archéologiques préventives (INRAP), Bibliothèque de la Part-Dieu, archives départementales, archives municipales, etc.
  • Services de valorisation du patrimoine culturel et de la mémoire des collectivités locales (Grand Lyon, Ville de Lyon, Région, Direction régionale des affaires culturelles [DRAC], etc.).
  • Associations investies dans la préservation/valorisation de la mémoire et du patrimoine culturel : associations et cercles de généalogistes, sociétés savantes, associations organisant des fêtes, festivals et autres événements historiques, associations de reconstituteurs, associations organisant des ballades urbaines à dimension historique, etc.

Lieux

Campus Porte des Alpes (PDA)

Edouard LYNCH
Contact secrétariat
Salette DELAMOURD
Tél : 04 78 77 44 19

Admission

Modalités de candidature

Consulter la rubrique Admission de M1 Histoire

Modalités de candidature spécifiques

Pour les étudiants non inscrits à l'Université Lyon 2 et les étudiants de notre Université souhaitant changer d'orientation, les candidatures sont à déposer sur la plateforme eCandidat

Programme

Stage optionnel
Durée : 4 mois minimum
Date de début : à partir de janvie

Et après ?

Compétences visées

Activités visées / compétences attestées

  • Esprit d'analyse critique, de conceptualisation et de synthèse.
  • Capacité à mener une recherche documentaire et à discriminer des informations ; capacité à réaliser des entretiens et enquêtes orales.
  • Capacité à rédiger un texte long appuyé sur un solide appareil critique (mémoire de 120 à 200 pages avec notes de bas de page, bibliographie, graphiques, tableaux, visuels, etc.).
  • Capacité à valoriser et à diffuser auprès d’un large public des documents historiques variés replacés dans leur contexte historique.
  • Maîtrise de la présentation orale en temps limité avec diaporama ; la capacité à diffuser de l’information synthétique à destination des décideurs/financeurs ou du grand public sur différents supports.
  • Maîtrise des outils numériques et cartographiques (traitement de texte, diaporamas, bases de données, Système d'Information Géographique ( SIG), réalisation de sites web, de blogs à usage scientifique, etc.).
  • Maîtrise de l'anglais à usage scientifique (et/ou autres langues étrangères) ; la bibliographie mobilisée dans le cadre du mémoire devra impérativement intégrer des travaux étrangers.

Connaissances à acquérir

  • Connaissance approfondie de l’histoire contemporaine et du temps présent.
  • État de l’historiographie française et internationale sur les questions mémorielles, les représentations/images et usages du passé.
  • Identification des structures locales et nationales engagées dans la préservation et la valorisation du passé et de la mémoire.

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Il prépare les étudiant.es à intégrer les filières de l’enseignement supérieur et de la recherche, les métiers de l’information et de la documentation scientifiques, du journalisme, de la culture et du patrimoine.

Il ouvre la voie au cursus en doctorat (3 ans financés par un contrat doctoral comportant une initiation à l'enseignement supérieur, un contrat CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche), un contrat régional ou un autre dispositif). Débouchés :
  • métiers de la recherche : enseignement supérieur, CNRS (Centre national de la recherche scientifique),
  • valorisation du diplôme de thèse dans des domaines professionnels variés.
Il vise plus spécifiquement les métiers de la médiation culturelle, dans des structures associatives ou institutionnelles, sur des thématiques aux forts enjeux mémoriels à l’échelle locale ou nationale, mais aussi les métiers relevant de la valorisation du patrimoine conçu au sens large (patrimoine matériel mais aussi immatériel).

Inscriptions

Coût de la formation

Droits d’inscription 2019/2020 en licence 243 euros + Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) 91 euros.