Mise à jour le 25 nov. 2022
60 Crédits ECTS
MASTER 2 SCIENCES DE L'EAU / INGENIERIE DE LA RESTAURATION DES MILIEUX ET DE LA RESSOURCE EN EAU

Résumé

Après une première année de Master, pluridisciplinaire, abordant de nombreux aspects concernant les connaissances fondamentales sur les hydrosystèmes, la gestion globale et territoriale de l'eau, les méthodes et outils pour l'acquisition de données En savoir plus

Accéder aux sections de la fiche

Call to actions

Une question sur votre orientation, votre stage, votre insertion professionnelle ?
Contactez le Service d'orientation et stage (COSIE)

Détails

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement
BAC+4
Public ciblé
Il est obligatoire d'avoir effectué une partie de son cursus, et/ou d'avoir une expérience professionnelle dans le domaine de l'eau.

Spécificités

La formation en entreprise est obligatoire (de 6 à 8 mois en fonction du statut de l'étudiant.e, au rythme du calendrier de l'alternance).

Présentation

Après une première année de Master, pluridisciplinaire, abordant de nombreux aspects concernant les connaissances fondamentales sur les hydrosystèmes, la gestion globale et territoriale de l'eau, les méthodes et outils pour l'acquisition de données portant sur des milieux aquatiques continentaux, leur exploitation, ce parcours a pour vocation de former des spécialistes qui sauront aborder de façon experte la restauration des milieux aquatiques et de la ressource en eaux.

Il s'agit notamment d'être capable de concevoir des projets intégrant les enjeux de l'inondation et de l'assainissement des milieux aquatiques via la restauration des fonctionnalités naturelles des espaces aquatiques mais aussi le dimensionnement et le suivi d'aménagements dédiés.

Pour en savoir plus, voir les pages dédiées sur le site de l'EUR H2O'Lyon-Master Sciences de l'eau.
En complément de la formation permettant la délivrance du Master, il est également possible pour les étudiants d'obtenir le Label de l'Ecole Universitaire de recherche H2O'Lyon.
Voir les pages dédiées sur le site de l'EUR H2O'Lyon-Label

Lieux

La formation est délocalisée à Mâcon, sur le Campus ESPE-Univ. de Bourgogne, 9 rue de Flacé. Cependant, des séminaires, des cours et des stages ou journées de terrain peuvent se dérouler sur d'autres sites.

Responsable(s) de la formation

Partenariats

Établissements

Université Claude Bernard - Lyon 1 - UFR de Biologie

Admission

Pré-requis

Niveau(x) de recrutement

BAC+4

Formation(s) requise(s)

Pour les candidats extérieurs souhaitant accéder directement en M2, les diplômes déjà obtenus, de niveau au moins équivalent au Master 1 devront couvrir l'ensemble des connaissances scientifiques et techniques contenus dans le M1 de note Mention Sciences de l'eau. Il peut s'agir par exemple de diplômes en géographie et d'aménagement, bio-sciences, génie civil, sciences de la terre, chimie de l'eau, économie et/ou droit de l'environnement, sciences de l'ingénieur. Seule la commission pédagogique peut évaluer l'équivalence ; elle peut notamment décider que certaines expériences professionnelles peuvent venir compléter la formation académique.

Public ciblé

Il est obligatoire d'avoir effectué une partie de son cursus, et/ou d'avoir une expérience professionnelle dans le domaine de l'eau. Pour les candidats n'ayant pas suivi le Master 1 associé à la Mention, il conviendra de pouvoir justifier auprès de la commission pédagogique d'un ensemble de connaissances acquises équivalent au contenu de cette première année.
Un bon niveau d'anglais est nécessaire car une partie des cours est dispensée en anglais (une certification est un plus, sans être obligatoire mais le dossier devra permettre de confirmer le niveau).
Pour les étudiants étrangers (hors Europe) pas d'accès direct pour ce M2. Il convient de candidater en première année notamment du fait que l'apprentissage n'est pas ouvert aux étudiants étrangers la première année de résidence en France.

Modalités de candidature

Les candidatures sont à déposer sur la plateforme eCandidat selon le calendrier de candidature

  • pour les étudiant.es non inscrit.es à l'Université Lumière Lyon 2
  • pour les étudiant.es inscrit.es à l'Université Lumière Lyon 2
  • pour les candidat.es de l’Union Européenne, de l’Espace Économique Européen ou de la Suisse (dossier de "Demande d'accès" via eCandidat)
  • pour les étudiant.es non européen.nes qui résident en France ou dans un pays non équipé de Campus France (dossier de "Demande d'accès" via eCandidat)

Pour les étudiant.es non européen.nes qui résident dans un pays équipé de Campus France : la procédure CEF/Campus France est en ligne sur le site Campus France de votre pays

Modalités de candidature spécifiques

Pour les candidats n'ayant pas réalisé leur M1 dans le Master, la formation n'est ouverte qu'à l'apprentissage par l'alternance et à la formation continue.
Une pré-sélection se fait sur dossier puis un entretien avec la commission pédagogique est obligatoire pour chaque candidat. L'entretien est réalisé, sauf rares exceptions, en présentiel.
Un justificatif de promesse d'embauche sera demandé pour les étudiant.es éligibles au contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation avant tout avis favorable pour l'admission.

Programme

Le parcours de spécialisation IREMIR est un programme d'une année faisant suite au tronc commun de la première année du Master Sciences de l'eau.
La deuxième année se concentre sur la filière de spécialisation pour les 2/3 des cours et le 1/3 restant est commun au parcours IGEMAP.
Les cours combinent des méthodes d'enseignement, telles que des cours magistraux, des travaux pratiques, des exercices de groupe, des travaux sur le terrain, des présentations d'étudiants. Le tronc commun permet d'aborder les enjeux de la gestion des milieux aquatiques, le montage de projets (méthodologie et conduite de projets) en intégrant les aspects financière (finances et marchés publics notamment) les techniques de communication et la géomatique (SIG et analyses d'images).
Au-delà du tronc commun, deux grandes EU de spécialisation permettent de développer des compétences dans les domaines de la conception et de la gestion des dispositifs hydrauliques (hydraulique et conception d'ouvrages, diagnostic et gestion des infrastructures de protection, ingénierie des dispositifs urbain) et dans le domaine de la restauration de la ressource en eau et des milieux aquatiques (bio-remédiation et épuration, ingénierie écologique de la restauration et conservation de la biodiversité).
A cela s'ajoute la réalisation de deux rapports au cours de l'année (également présentés oralement) : celui concernant le projet tutoré et celui concernant la ou les missions principales à réaliser au cours du contrat d'apprentissage ou du stage de 6 mois en entreprise (selon le statut de l'étudiant).

La formation en entreprise est obligatoire (de 6 à 8 mois en fonction du statut de l'étudiant.e, au rythme du calendrier de l'alternance).

Une mobilité à l'étranger est conseillée et doit être réalisée avant l'accès en M2, soit dans le cadre du M1 auquel l'étudiant.e est rattaché.e, soit dans le cadre de la formation réalisée antérieurement par l'étudiant.e.

Ce dernier, équivalent à environ 2 mois 1/2 de travail s'effectue :
  • Soit dans l'entreprise de l'apprenti. Il fait alors l'objet d'un rendu spécifique évalué, en plus de la ou des missions principales de l'apprenti,
  • Soit à l'université dans le cadre d'un atelier "projet tutoré". Il s'agit alors pour les étudiants de travailler sur une étude de cas concrète. Chaque élément thématique traité est placé sous la responsabilité d'un tuteur intervenant dans le cadre de la formation qui devra valider le travail réalisé par les étudiants. L'objectif recherché étant la mise en situation réelle des étudiants, il sera produit un rapport d'étude et une restitution auprès des acteurs locaux et administratifs (ou/et autre public). Dans le but d'assurer les meilleurs moyens techniques et matériels aux étudiants mais également d'augmenter le niveau d'engagement de ces derniers, cette démarche est mise au service d'un territoire, d'une entreprise et/ou d'une collectivité intéressée qui passe une commande auprès de la formation. Depuis 2005 (année de création du Master), pas moins de 24 études ont été conduites dans ce cadre...

Temps plein

Temps plein, du lundi au vendredi.
Période allant de mi-septembre à fin février pour la période de formation académique puis stage en entreprise de 6 mois.

Et après ?

Niveau de sortie

Année post-bac de sortie

Bac+5

Compétences visées

URL Fiche RNCP

Activités visées / compétences attestées

En outre sont visés :
  • Savoir réaliser un diagnostic du fonctionnement d’un hydrosystème
  • Savoir réaliser un certain nombre de mesures (IBGN, pêche, granulométrie, topographie élémentaire, hydrométrie, enquêtes…)
  • Savoir interpréter et critiquer les sources de connaissances (rapports d’études, notices et cahiers techniques, articles scientifiques, archives…)
  • Savoir exploiter et restituer l’information (analyse statistique, cartographie, rédaction de rapports, notes et fiches techniques…)
  • Savoir élaborer et planifier des projets (cahier des charges, planification d’actions, plan de charge…)
  • Savoir élaborer des Plans de gestion, des Schémas d’Aménagement et de Gestion des Eaux, des Contrats de milieux, de rivière, territoriaux, des Plans pluriannuels d’entretien, … , les évaluer...
  • Savoir évaluer la cohérence des actions vis-à-vis des cadres législatifs, économiques et sociaux tout en tenant compte des impératifs environnementaux
  • Savoir animer des équipes de travail, des réunions et plus globalement communiquer
  • Savoir mobiliser et gérer des capitaux, monter des budgets
  • Maîtriser des outils techniques numériques (SIG, bases de données, statistique…)
  • Maîtriser une ou plusieurs langues étrangères

Débouchés professionnels

Secteurs d'activité ou type d'emploi

Secteurs d'activités :
  • Agriculture, sylviculture et pêche
  • Production et distribution d'eau ; assainissement, gestion des déchets et dépollution
  • Activités spécialisées, scientifiques et techniques
  • Administration publique
Structures :
  • Administration publique centrale ou établissement public : Agences de l'eau, VNF, AFB, DREAL, DDT, Parcs naturels, régionaux et nationaux, CNR et autres grandes Compagnies…
  • Collectivités territoriales, EPTB
  • Bureaux d'études, Cabinet de conseil ou d'expertise
  • Associations, Fédérations de pêche, Conservatoires et autres…
  • Organismes de Recherche et/ou d'Enseignement supérieur (pendant ou après une thèse) : Université, Grandes Ecoles, CNRS, INRAE...
Types d'emplois accessibles :
  • Chargé.e de mission gestion de l'eau ou des cours d'eau (Conseils régionaux ou généraux, Structures Intercommunales, Parc Naturels Régionaux, Parc Nationaux)
  • Chargé.e d'études ou de projets (bureaux d'études, cabinets d'expertise ou de conseil, Conseils régionaux ou généraux, Structures Intercommunales, DREAL, DDT, AFB, CREN, Agences de l'Eau, VNF, Associations, ONG)
  • Consultant.e
  • Coordinateur.rice scientifique (CREN, PNR, Réserves Naturelles, Parcs Nationaux)
  • Chargé.e de mission gestion de l'eau ou des cours d'eau
  • Chargé.e d'étude ou de projets
  • Animateur territorial
  • Agent de développement
  • Ingénieur.e environnement
  • Technicien.ne de rivière
  • Chercheur.e et enseignant.e-chercheur.e. (après un doctorat)

Inscriptions

Coût de la formation

Le montant d’inscription à l’Université Lumière Lyon 2 est composé des droits d’inscription nationaux, plus la contribution Vie Etudiante et de Campus (CVEC). Plus d'informations sur cette page.