Mise à jour le 22 juil. 2022
Parcours de Master "Développement rural" de la mention "Gestion des territoires et développement des territoires (GTDL)".
Relevant de la mention "Gestion des territoires et développement des territoires", le parcours "Développement rural" s'insère dans les filières géographie et aménagement de l'UFR Temps et territoires.
Il a pour objectif de former des généralistes de haut niveau, capables de répondre aux problématiques actuelles des campagnes françaises et occidentales, en matière d’aménagement du territoire et de développement local.

Toutes les informations (programme, conditions d'accès, débouchés, etc.)
Responsable de la formation
Agnès Bonnaud
agnes.bonnaud@univ-lyon2.fr
 
Secrétariat
Nelly Boizot
Bureau V.260
04 78 77 44 14
masters-geo@listes.univ-lyon2.fr
Présentation
de la formation
La mention GTDL

Les nouveaux contextes territoriaux de l’aménagement, de la gestion et du développement (réformes en cours des collectivités territoriales, nouvelle organisation de l’ingénierie d’État et des collectivités territoriales, nouveaux contextes du développement local aux échelles française, européenne et internationale, enjeux de la durabilité et de la diversité) nécessitent des formations spécifiques tant pour les milieux professionnels que pour la recherche. Les six parcours qui s'inscrivent dans cette mention GTDL proposés par les universités Lyon 2 et Lyon 3 présentent une cohérence transversale forte, marquée par l'interdisciplinarité, l'équilibre entre savoirs académiques/sciences et techniques de l'action, et une attention soutenue pour l'échelon local, ses acteurs et ses institutions. De ce fait, l'offre de formation se caractérise par une réflexion constante sur la relation aux acteurs, qui passe aussi bien par la méthodologie des sciences sociales que par une expérience directe avec les acteurs du développement local.

Le parcours Développement rural (DR) à Lyon 2

Ce parcours s'insère dans les filières géographie et aménagement de l'Université Lumière Lyon 2. Il permet aux étudiants de développer des compétences sur les problématiques du développement et de l’aménagement des territoires ruraux, avec un accent important mis sur la diversité des voies du développement, sur l'observation participante des jeux d'acteurs, sur les ressources endogènes et les formes de territorialisation des activités et des productions (agriculture, alimentation, paysages, culture...), avec une approche pluridisciplinaire large (géographie, histoire, ethnologie, droit...) et une ouverture internationale en M2.
Le parcours D.R. a pour objectif de former des généralistes de haut niveau, capables de répondre aux problématiques actuelles des campagnes françaises et occidentales, en matière d’aménagement du territoire et de développement local.

Il s’appuie au cours des deux années sur des pôles thématiques pour un total de 849 heures

  • Concepts centraux du développement rural     (90h)                                            
  • Économie territoriale : les ressources du développement (91 h)
  • Gouvernance, acteurs et politiques publiques (92 h)
  • Transition écologique et relations nature / sociétés (112 h)
  • International (78 h)
  • Méthodes et outils (376 h)
  • Spécialité recherche (10 h)

Les promotions sont d'une vingtaine d'étudiant.e.s provenant d'un large horizon géographique et de disciplines variées (géographie, histoire, sociologie, économie, droit, agronomie, " histoire de l'art, environnement, archéologie", etc.).

Les métiers préparés

Les missions futures sont les suivantes :

  • Réalisation d’études, de diagnostic (chargé.e.s d’études, consultant.e.s),
  • Animation de territoires de développement (chargé.es de mission, animateur.rice.s de développement),
  • Gestion de programmes (missions ponctuelles dans le cadre de ces programmes).

Les principales structures qui recrutent :

  • Des collectivités locales et leurs groupements (communautés de communes, syndicats mixtes, etc.),
  • Des associations de développement,
  • Des administrations,
  • Des bureaux d’études,
  • Des structures para-publiques (Chambres consulaires, SAFER, etc.)

Pour plus d’informations sur les types de métiers préparés, consulter les sites de structures spécialisées dans l’accompagnement de ces professionnels. A titre d’exemples :

  • Le site de Cap rural, plate-forme régionale de développement rural : http://www.caprural.org/
  • Le site de l’U.N.A.D.E.L., union nationale des acteurs et des structures de développement local : https://unadel.org/
Le regard des étudiants

Chaque année, un bilan de la formation est réalisé par les étudiant.e.s. Il rend compte des impressions de chacun 2 mois après la fin des enseignements du 1er semestre et notamment des écarts (positifs ou négatifs) existants entre ce qui était attendu et ce qui a été vécu. Une synthèse vous en est livrée ci-dessous.

Téléchargement bilans pdf

Travaux
de terrain
Projet tuteuré et école de terrain

Tout.e étudiant.e de la spécialité « Aménagement et développement rural » doit s'impliquer dans la réalisation d’un projet tuteuré collectif.
Il s’agit d’un projet réalisé par groupes de 6 à 7 étudiant.e.s portant sur des thématiques d'aménagement et de développement rural variables selon les années. Il s’appuie sur une commande réelle conventionnée avec nos partenaires extérieurs, qui sollicitent la formation pour la production des travaux professionnels. Ce partenariat donne lieu à des restitutions orales et écrites par les étudiant.e.s en milieu et fin de semestre (début janvier et fin mars). Ces projets tuteurés peuvent prendre la forme d'une étude type diagnostic de territoire, étude de faisabilité, étude prospective, débouchant éventuellement sur des préconisations voire des actions concrètes. Cette intervention est recherchée par nos partenaires car elle offre à la fois le regard extérieur des étudiant.e.s et une qualité fondée sur le double suivi assuré conjointement par des professionnels et des universitaires.

M1 - Présentation des projets tutorés M1 [PDF - 369 Ko]  2019 - 2020.
M2 - Présentation des projets tutorés M2 [PDF - 394 Ko] 2019 - 2020.

Les écoles de terrain

Pendant les deux années d’études des temps sur le terrain sont organisés par l’équipe enseignante afin de mieux appréhender certaines réalités du monde rural. On citera :

En 1ère année

  • 2 journées pour rencontrer la diversité des acteurs du développement rural
  • 1 journée consacrée au paysages et à leurs représentations

En 2nde année

  • 1 journée consacrée à l’alimentation et aux circuits courts
  • 3 jours sur les alternatives de développement
Voyages d’étude

Une ouverture à l’internationale

Une ouverture internationale demande beaucoup d’énergie de la part de l’équipe enseignante impliquée. Elle se justifie néanmoins par les attendus qui y sont associés, en termes de partenariats de recherche mais aussi, et ils sont divers et nombreux, en termes pédagogiques.

Ces « voyages d’étude » doivent permettre aux étudiant.e.s du M2 DR d’acquérir des compétences spécifiques, telles que :

des compétences scientifiques : savoir questionner son environnement proche, mettre au point une problématique face à un sujet nouveau ; prise de recul avec les informations disponibles (bibliographie) ou recueillies (enquêtes et entretiens), interprétation et critique des données, présentation d’une synthèse écrite, etc. ; des compétences transversales fondamentales pour les métiers auxquels forme le M2 DR : curiosité, ouverture d’esprit, esprit critique, capacité à relativiser, adaptabilité, tolérance, aisance relationnelle, … ; des compétences fondamentales sur des thématiques partagées de part et d’autre de la Méditerranée : développement social et culturel, tourisme solidaire, fonctionnement des institutions, participation des populations locales en matière de développement territorial, questions identitaires, agricoles et de gestion de l’eau, ...

Ce sont des expériences qui mobilisent des processus d’apprentissage fondés sur le renforcement des connaissances et le développement d’aptitudes personnelles, scientifiques et professionnelles. Elles sont ainsi un complément essentiel à la formation des étudiant.e.s du M2 DR, qu’ils se destinent aux métiers de l’ingénierie territoriale ou à ceux de la recherche.

Historique

Durant 3 années, des stages pédagogiques de découverte ont été organisés en Italie avec des partenaires francophones de la Région autonome du Val d’Aoste.

D’une durée d’une semaine, ces voyages ont été centrés sur les thématiques de la coopération transfrontalière, de l’identité en lien avec le patrimoine culturel et linguistique en particulier, ainsi que sur les contraintes et ressources de l’agriculture de montagne. Ils nous ont permis de mettre en évidence tout l’intérêt pédagogique de ces séquences de terrain à l’étranger, particulièrement formatrices.

Néanmoins, le caractère limité des possibilités de partenariat universitaire avec l’université d’Aoste, qui n’offre pas de formation dans nos disciplines, et la proximité culturelle constatée avec le Val d’Aoste, nous ont aussi montré la nécessité de poursuivre l’ouverture de la formation du M2 ADR dans d’autres directions, vers des Pays plus différents mais partenaires de l’U.E. et des programmes mis en place par la Commission européenne.

Dans cette perspective, le choix du Maghreb s’est imposé à nous pour diverses raisons. Tout d’abord, cette région du monde fait partie de l’aire d’influence française et à ce titre est non seulement largement francophone mais aussi francophile. De plus, elle bénéficie d’une évolution de la politique de voisinage de l’U.E., qui cherche les moyens de mettre en place des relations privilégiées avec l’autre rive de la Méditerranée (cf. les accords de coopération nommés Euromed ou processus de Barcelone, 1995, relancés en 2008 et rebaptisés Union pour la Méditerranée, UpM). Enfin, le Master 2 A.D.R. accueille régulièrement des étudiant.e.s du Maghreb (Algérie et Tunisie) et plusieurs membres de l’équipe pédagogique entretiennent des relations anciennes et privilégiées avec ces pays.

A partir de 2016, la situation sécuritaire ne permettant plus d’organiser de voyages en Tunisie, le Master a engagé un nouveau partenariat avec l’Université de Volos en Thessalie. On y trouve un laboratoire de développement rural réputé qui nous a permis, durant deux années (en 2016 et 2017), d’effectuer un voyage d'études dans la région de Volos, en Thessalie, dans le nord de la Grèce, dans le but d'étudier les spécificités d'espaces ruraux méditerranéens, d'observer les réalités du monde rural à l'étranger et de réaliser une prise de contact avec des acteurs étrangers du développement.

En 2018 et 2019, le Master retourne en territoire francophone avec 2 voyages au Maroc. En 2018, un partenariat avec l’ONG AMSR (association marocaine des sciences régionale) et l’ENFI (école nationale forestière d’ingénieurs) de Salé va permettre aux étudiant.e.s de participer au projet de recherche GIREPSE (gestion intégrée des ressources en eau et paiement des services environnementaux) portant sur le bassin versant de Tensift, au sud de Marrakech. En 2019, un partenariat avec l’ONG Migrations et Développement et avec Terre et Humanisme Maroc va se concrétiser par la participation du Master au projet ACACTAE (Articuler Communautés Agraires et Communes Rurales comme actrices d’une gouvernance foncière innovante pour une transition agroécologique), mis en place dans le massif semi-aride de Siroua. Nous avons dans ce cadre particulièrement étudié les communes rurales d’Assaisse (Province de Taroudant, Région Souss-Massa) et de Siroua (Province de Ouarzazate, Région Drâa-Tafilalet).

En 2020 l’école de terrain internationale n’a pas pu se concrétiser et, depuis la pandémie de Covid 19, les voyages à l’international ont été recentrés sur le territoire de l’hexagone, pour des raisons sanitaires.

Pour poursuivre sur le thème de la Méditerranée, nous sommes partis en 2021 en Ariège et dans les Pyrénées orientales, pour un parcours itinérant fort riche, frontalier avec l’Espagne et l’Andorre, qui a permis la découverte de problématiques, d’acteurs et de territoires nouveaux, mais aussi l’approfondissement des connaissances pré-établies, facilitée par le cadre français des actions observées.

En 2022 enfin, nous avons pris la direction de la Haute-Provence pour une visite du territoire du jeune PNR des Préalpes d’Azur, frontalier avec l’Italie, couvrant le moyen et haut pays de Grasse et Nice, dans les Alpes-Maritimes. Là encore, les enseignements ont été fort riches, à l’image des nombreuses expériences mises en place pour résister à un contexte de pression urbaine et foncière extrême, dommageable pour les territoires ruraux rétro-littoraux.

Dorénavant, les destinations seront négociées chaque année avec les étudiant.e.s, en gardant le cap de la Méditerranée et de la francophonie, qui nous guide depuis la mise en place de cette ouverture sur de nouveaux territoires.


Voyages réalisés

2009-10 : Val d'Aoste
2010-11 : Val d'Aoste
2011-12 : Val d'Aoste
2012-13 : Maroc
2013-14 : Tunisie
2014-15 : Tunisie
2015-16 : Grèce
2016-17 : Grèce https://m2developpementrur.wixsite.com/carnetdevoyage
2017-18 : Maroc
2018-19 : Maroc
2020-2021 : Pyrénées orientales
2021-2022 : Préalpes d’Azur

Les films

Depuis 2011-12, le M2 D.R. a recruté un auteur-réalisateur de vidéos, qui forme les étudiant.e.s à la réalisation de films de territoires. Depuis lors, nous maintenons cette orientation qui consiste à former chaque année quelques étudiant.e.s volontaires aux techniques audio-visuelles en leur permettant de réaliser un film, en lien avec les thématiques enseignées au M2 D.R.

La réalisation d’un film documentaire présente des avantages essentiels :

L’acquisition de compétences techniques par les étudiant.e.s (pour de futurs projets de valorisation ou de diffusion de la connaissance qui peuvent se présenter à certains d'entre eux.elle pour leur carrière professionnelle) ; C’est un exercice d'observation, de recueil de données selon des modalités peu pratiquées dans les Masters 2 professionnels actuellement ; C’est enfin un outil de valorisation et d'archivage du travail effectué, mais aussi de communication sur la formation, ce qui accroît son attractivité. Ainsi, ces films de territoire sont un outil supplémentaire valorisant pour nos futurs « développeur.e.s territoriaux.ales ». Et les premiers résultats sont convaincants (voir les films réalisés par les étudiant.e.s) !

Présentation du film de territoire

Il a lieu au sein d’un organisme intervenant en milieu rural pour l’accomplissement d’une mission professionnelle (étude, animation, fonctionnement d’un service, mise en place d’un projet…).

L'accompagnement personnalisé à la recherche de stages individuels est privilégié et un appui en ce sens est apporté à chaque étudiant.e, non seulement par le.la responsable de la formation, mais aussi par le professionnel associé, Anne Micoud, consultante en développement local.

L’équipe enseignante propose ou transmet des contacts et réalise un accompagnement personnalisé et précoce (dès la rentrée d'octobre) à la recherche de stage. Toutefois, chaque étudiant.e a la responsabilité de rechercher et trouver son organisme d’accueil.

A l’issue du stage, l’étudiant.e établit un mémoire de fin d’études.

Les stages individuels

Le stage en situation professionnelle est obligatoire. D’une durée minimale à plein temps de 2 mois en M1 (équivalent à 300 heures), de 4 mois en M2 (équivalent à 600 heures), maximale de 6 mois (900 heures), le stage commence généralement le 1er mars pour les M1 et 1er avril pour les M2 et peut se poursuivre jusqu’à fin septembre.

Les titres des films :

Les partenaires
du Master

Structures intervenants dans la formation :


Des partenaires internationaux :

Les structures prenant des stagiaires / PT régulièrement,

Association
Dynamique Rurale
Dynamique Rurale

L’association Dynamique Rurale, rattachée au Master 2 DR, existe depuis 1989. Elle a pour vocation de rapprocher les étudiant.e.s du Master de l’année en cours et ceux.celles des années précédentes, grâce notamment à ses trois objectifs :

  • Soutenir les étudiant.e.s durant leur parcours universitaire ;
  • Favoriser l’échange d’expériences et d’idées entre les ancien.ne.s et les nouveaux.lles étudiant.e.s ;
  • Accompagner l’intégration professionnelle des jeunes diplômé.e.s.

Pour cela, ses adhérent.e.s, au moins 2 par promotion depuis 1995, échangent sur les expériences des anciens et les projets des nouveaux. Pour créer ce lien, Dynamique Rurale dispose de plusieurs outils de communication : l’annuaire, qui répertorie plus de 400 contacts des diplômé.e.s de la formation des 30 dernières années, il aide les étudiant.e.s et les jeunes diplômé.e.s dans leur recherche de stage ou d’emplois et les professionnel.le.s dans l’échange d’expérience ; la liste de diffusion rurale ou ldr en accès limité, outil de communication privilégié entre les membres de l’association avec plus de 150 contacts, permet à tout membre de l’association de diffuser des offres d’emploi ou de stage, des demandes d’informations ou d’expériences, des annonces sur des événements, des échanges d’idées ou toute autre information intéressante ou encore, la page Facebook, lancée cette année qui devrait permettre aux différentes promotions de suivre l’actualité du Master.

Pour maintenir son dynamisme, l’association réalise chaque année plusieurs événements conviviaux, de partage et d’échange. En début d’année, la promotion sortante accueille lors d’un week-end prolongé, la nouvelle promotion. Véritable trait d’union entre les deux promotions, elle permet aux nouveaux de recueillir l’expérience fraîchement acquise des jeunes diplômé.e.s et de leur présenter plusieurs problématiques de développement rural. Cette année, plusieurs événements vont être mis en place pour confirmer cette place motrice. Chaque année, l’association s’associe au Master pour permettre aux étudiant.e.s de découvrir un espace international lors d’un stage de terrain à l’étranger (Italie, Maroc ou Tunisie).

L'Association Dynamique Rurale sur les plateformes numériques :
Facebook
YouTube
Mail : dynamiquerurale.association@gmail.com
Vie
étudiante

Retrouvez toutes les informations sur le campus, l'emplacement stratégique, le cadre de vie privilégié, les bourses, les logements et les services sociaux sur cette page